Menu Fermer

Je sais pas

Je sais pas – Hermanito – Slam

***

Je sais pas, non j’sais pas comment ça résonne pour toi tout ça. T’es confiné, j’suis confiné, je crois bien qu’on nous prends vraiment tous pour des cons in fine. Il est dit que « On » est un con mais dans ce cas bien précis, dans cette époque que nous subissons, je crois que « On » n’a rien d’un Con. Je sais pas, non, j’sais pas comment ça résonne pour toi tout ça.

J’me sens manipulé, depuis l’début, j’me sens conditionné, j’me sens empoisonné, j’me sens surveillé dans mes moindres faits et gestes et j’aime pas ça, oh non, j’aime pas ça… Alors j’essaye de méditer, de trouver une certaine paix à l’intérieur de moi parce que j’me dis que si j’le fais pas, c’est pas « On » qui le fera pour moi.

Et dans le même temps j’essaye de m’informer aussi et là, c’est l’horreur. Je m’rends compte que « On » détruit Ma Terre, il la tue à petits feux, il l’asphyxie avec ses produits. « On » m’envoies des avions, tu sais, de ceux-là qui laissent des traces dans le ciel et j’apprends que c’est monnaie courante, ces traînées-là s’appellent des Chemtrails et ça nous empoisonne, Ma Terre et moi.

C’est monnaie courante, ah ! Monnaie courante… « On » aurait soif de fric alors ?… Alors « On » me fait trimer toute Ma vie durant, toute une vie durant pour pouvoir s’offrir le luxe… Pouvoir, pour Pouvoir…

Je sais pas, non j’sais pas comment ça résonne pour toi tout ça. Tantôt j’ai la rage au ventre et tantôt j’désespère, comme beaucoup je l’attend ce monde nouveau, ce monde de sœurs de cœur, de frères de cœur, ce monde conscient dans lequel ce s’rait autorisé de s’tenir par la main, marcher d’un même pas et se mettre à l’œuvre, enfin…

Alors, j’veux pas les blâmer nos dirigeants, comme moi, comme toi, ils font c’qu’ils peuvent avec leurs passés, avec leurs épreuves, avec leurs mémoires, pour eux j’ai d’la peine, de la peine à croire qu’il aient même ne serait-ce que l’envie de sortir du noir…

Alors, je fais quoi ? Alors, on fait quoi ? Je dis rien et je laisse faire ? Je continue à méditer, seul dans mon coin en la ravalant, toute ma colère ? Je sais pas, non, je sais pas…

Je sais pas, non, j’sais pas comment ça résonne tout ça pour toi…

Hermanito.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :